Archives de l’auteur : Clim-Sea

Climatisation sur eau de mer

La climatisation sur eau de mer se développe. Elle permet de nombreux avantages comme l’utilisation d’une nouvelle ressource et un aspect écologique intéressant dans l’univers de la climatisation. Les climatisations sur eau de mer sont de plus en plus utilisées, notamment dans la Principauté de Monaco. Cette technologie permet d’utiliser une ressource gratuite et de ne pas gaspiller une ressource plus essentielle comme l’eau des nappes. L’utilisation de l’eau de mer permet de rafraîchir mais également de chauffer des pièces.

Cependant des ajustements au niveau du système de climatisation sont à effectuer car l’eau de mer a des propriétés particulières. En effet, la filtration doit être plus performante, certaines parties du climatiseur doivent être construites en titane et la température de l’eau doit être prise en compte et gérée.

La climatisation réversible : quels avantages ? quelle efficacité ?

Les climatisations réversibles permettent d’alterner entre air froid l’été et air chaud l’hiver. Economiques, les climatiseurs réversibles, sont souvent privilégiés. On appelle parfois ces climatiseurs PAC air/air (Pompe à Chaleur Air/Air).

Principe de fonctionnement :

Une climatisation réversible marche comme un réfrigérateur, elle produit de l’air froid tout en évacuant de la chaleur. L’air est alors filtré et rafraîchi. Les climatisations réversibles fonctionnent sur le même principe sauf que le processus peut être inversé pour provoquer de l’air chaud.

Les climatisations réversibles sont composées d’une unité intérieure qui diffuse l’air et d’une unité extérieure qui permet de produire de l’air chaud ou de l’air froid.750px-air_conditioning_unit-fr.svg_

Les avantages économiques :

En puisant des calories gratuites dans l’air extérieur, les climatisations réversibles peuvent réaliser jusqu’à 60% d’économie d’énergie en comparaison à un radiateur électrique. De plus un seul appareil permet de refroidir et de rafraîchir, ce qui présente un réel avantage.

Vers une habitation économe avec la domotique

Connue pour assurer le confort et la sécurité au quotidien, la domotique autorise désormais l’économie d’énergie. Gros plan sur ces solutions permettant de gérer la consommation d’énergie domestique.

La domotique maison en détail

À l’ère des objets connectés, la domotique s’invite de plus en plus chez les particuliers pour faciliter leur quotidien. Des solutions modulables sont alors mises à leur disposition, autorisant une centralisation de la gestion des différentes tâches en les coordonnant ou en les programmant entre elles. Pilotage du chauffage ou de la climatisation, gestion de la lumière, armement et désarmement d’un dispositif de sécurité avec vidéosurveillance sont quelques-unes des tâches qu’autorise la domotique. La domotique répond ainsi à chaque besoin en étant interactive, communicante et multifonctionnelle. Le coût de cette technologie revient en moyenne à 50 € le m² pour une installation de base, et à partir de 150 € le m², incluant gestion de la sécurité, des énergies, etc.

Pour économiser de l’énergie

Pouvoir gérer les lumières, le chauffage de même que la climatisation depuis une installation domotique autorise une économie énergétique de l’ordre de 25 % à 30 % par an, ce qui est loin d’être négligeable. Recourir à l’automatisation pour contrôler les différentes sources de chaleur de l’habitation permet effectivement d’améliorer l’efficacité énergétique de l’habitation d’une part. D’autre part, ce procédé permet de connaître la consommation énergétique globale et zone par zone. Toutes les informations étant recueillies sur un tableau de bord, l’utilisateur est en mesure de suivre et de contrôler sa consommation énergétique journalière, hebdomadaire, mensuelle, voire annuelle. Par ailleurs, la domotique envoie aussi des alertes dès que la température de l’habitation atteint un niveau anormal.

Quelques solutions pour économiser de l’énergie

Les solutions domotiques étant en plein développement grâce au levier Grenelle de l’environnement, la domotique autorise par exemple le pilotage du chauffage ou de la climatisation. Pour chaque pièce, une température spécifique est programmée. Grâce à des détecteurs d’ouverture, le chauffage s’arrête quand les fenêtres sont ouvertes, aérant ainsi la pièce. La gestion centralisée de l’éclairage permet d’éteindre toutes les lumières dès que les occupants quittent l’habitation. Un détecteur de présence permet également de déclencher l’éclairage pour un confort supplémentaire. Cette gestion peut s’établir grâce à une programmation ou des scénarios, autorisant par exemple l’extinction des lumières et des autres équipements électroménagers à des plages horaires définies.

Comment bien entretenir sa climatisation ?

Les systèmes de climatisation doivent être entretenus régulièrement pour assurer une ambiance et un environnement sains dans votre intérieur. Mais il est également important de procéder régulièrement au nettoyage de sa climatisation pour en assurer le bon fonctionnement et la rendre plus pérenne. Si l’entretien de votre climatisation n’est pas fait régulièrement cela peut présenter un risque pour votre santé.  L’entretien peut se faire par un professionnel, si vous le souhaitez.

 

Selon votre modèle de climatiseur l’entretien est différent.

 

Le climatiseur d’appoint ne nécessite qu’un dépoussiérage et le nettoyage régulier des filtres à air (1 à 2 fois par saison d’utilisation).

 

Le climatiseur monobloc, mono split ou multi split nécessite un nettoyage de ses filtres pour enlever pollen, poussière et humidité. Les filtres doivent toujours être propres et en bon état.

Un contrat de maintenance permet de faciliter l’entretien et d’assurer une fois par an le bon fonctionnement de votre appareil. Le professionnel pourra alors se charger de différentes actions comme la vérification de la pression du circuit et des débits d’air mais aussi la vérification du circuit contenant le fluide frigorigène.

 

Avant de vous lancer dans le nettoyage de votre climatiseur pensez à débrancher l’alimentation secteur de l’appareil. Pour l’unité intérieure un nettoyage avec un chiffon ou une éponge humidifié suffi, l’utilisation de produits nettoyants peuvent endommager la climatisation.

Vous pouvez également nettoyer les filtres à air (en démontant soigneusement votre climatisation selon le mode d’emploi). Ce nettoyage doit être fait 1 à 2 fois par mois, il permet d’éviter une accumulation de poussière. Vous pouvez utiliser du liquide vaisselle ou de l’eau savonneuse. Une fois les filtres secs, vous pouvez les réinstaller dans la climatisation.

Une vérification de la bonne évacuation de l’eau est recommandée.

Bien-être et économies grâce à la technologie INVERTER

inverter

Un climatiseur est dit réversible lorsqu’on peut inverser son cycle thermique. En effet, le froid est produit à l’extérieur et la chaleur diffusée à l’intérieur. Généralement dans un système Split réversible, le module intérieur peut se transformer en un précieux et rentable chauffage d’appoint. Sauter va s’appuyer sur une technologie révolutionnaire, baptisée INVERTER, qui va optimiser par la suite la climatisation réversible. Grâce à la régulation de la vitesse du compresseur, l’atteinte du niveau de température souhaitée est plus rapide que sur les climatiseurs classiques et les performances sont maintenues, notamment lorsque la température extérieure est très élevée. Déployée toute l’année, la climatisation réversible Sauter vous offre un confort de qualité. De plus, les économies de chauffage l’hiver allant jusqu’à 65 % avec le système INVERTER qui vous assurera une fraîcheur sur mesure.

Comment fonctionne une climatisation ?

climi

Pourquoi consommer des énergies polluantes notamment le pétrole, le gaz lorsque la nature vous offre gratuitement ses énergies renouvelables ? C’est dans cette optique que se base la thermodynamique, principe physique utilisé dans la climatisation. En effet, c’est par le biais d’une récupération de calories naturelles gratuites présentes dans l’air ou dans le sol que le système de climatisation permet de chauffer en hiver et de refroidir en été.

En été, le fonctionnement est quasiment identique au circuit frigorifique de nos réfrigérateurs puisque le fluide frigorigène, qui circule dans le climatiseur, absorbe la chaleur (les calories) de la pièce intérieure pour la rejeter à l’extérieur.

Par contre, en hiver, en inversant le cycle de fonctionnement, le climatiseur pompe les calories à l’extérieur et restitue la chaleur à l’intérieur. Il s’agit du principe de la pompe à chaleur ou P.A.C., système de chauffage également plus efficace qu’une installation traditionnelle et bien plus économique.

Climatisation : Effets sur l’environnement

climatisation

Les climatiseurs d’aujourd’hui utilisent généralement à l’intérieur un fluide réfrigérant ou frigorifique connu sous le nom de « fréon ». Certains fluides dits « HCFC » sont extrêmement nocifs pour la couche d’ozone et leur émission à l’atmosphère va sans doute avoir un effet destructif. C’est dans cette optique que la Communauté Internationale et plus particulièrement la Communauté Européenne a réglementé leurs utilisations et interdit certains.

En effet, les fluides de types R11 ou R22 sont désormais interdits. La réglementation précise que à partir du 01/01/2004 il est interdit d’utiliser des HCFC pour la production de tout équipement de froid ou de conditionnement d’air. De plus, certains fluides dits « verts » sont disponibles sur le marché et seuls ces fluides sont autorisés. Soyez donc vigilants lorsque vous vous équiperez d’un tel appareil.

Pompes à chaleur, un marché contrasté

pompe-a-chaleur

Selon le type de matériel, le bilan 2013 s’avère de plus en plus contrasté, montrant plutôt une baisse phénoménale dans les systèmes de grandes puissances et tertiaires. De plus , la climatisation domestique et les pompes à chaleur se portent bien. Avec 352 174 unités extérieures, leurs ventes ont progressé de 5,5% en 2013 soit 272 879 monosplits à plus de 7% et 79 295 multisplits à plus de 1% .

Les constructeurs attribuent notamment cette bonne santé au fait que dans le tiers sud de la France, la solution clim air/air fonctionne assez bien en RT2012. Les pompes à chaleur air/eau sont revenues à des ventes prometteuses de 53 899 pièces, en progression de 2,1% par rapport à 2012. En effet, les constructeurs s’attendent à une croissance de 3 à 5% pour les années à venir. Par contre, les PAC monobloc ont continué leur baisse avec un taux de 9% soit 7814 pièces. Tandis que les pac bi-blocs poursuivent leur croissance à 46 085 pièces +4,3%.

Tout sur la climatisation

climatisation-1

La climatisation a longuement existé depuis les années 1930, mais en France, c’est à la suite de la canicule de 2003 que le grand public a pris conscience de son utilité. En effet, cette installation contribue fortement au confort de la maison. Aujourd’hui, la vaste gamme de produits disponibles sur le marché permet de satisfaire tous les besoins et les exigences selon le budget.
Les premiers systèmes de climatisation étaient peu regardants sur les éventuels problèmes de santé qu’ils posaient. Mais cela tenait à leur faible degré de perfectionnement notamment les réglages simplistes de ces dispositifs ne permettant pas d’avoir qu’une seule température d’ensemble.
L’installation d’un climatiseur doit être mûrement réfléchie et doit dépendre de plusieurs facteurs. Si certains appareils seront obligatoirement posés par un professionnel reconnu, d’autres le seront par vos soins.